Le monde de Mini

Activités manuelles (fimo), tutorials, shopping insolite, mes projets, découvertes de la semaine, petit coin culinaire, on the web, Alberta etc...

La semaine des Escroqueries

11 août 2007 Message spontané

12876019_AnnaJagodzinska07L'exposition dont j'ai parlé à quelques reprises dernièrement sur mon blogue a pris une fin plutôt précoce. Normalement, nous aurions dû exposer jusqu'à dimanche, mais une petite « surprise » nous attendait ce matin lorsque nous nous sommes rendus sur place pour monter notre kiosque...

À peine arrivée dans le stationnement situé en face des kiosques, je remarque que le nôtre avait été « subtilisé » par deux artisanes (enfin, disons les choses comme ça). Nos chaises et notre nappe ont été déplacées sur le dernier kiosque de la rangée. What the fuck? En partant, j'avais le sentiment que les choses n'allaient pas bien se passer. Surtout, je me suis demandé si la moindre des choses n'aurait pas été de nous en parler avant de prendre toute décision. Je suis allée demander aux « artisanes » ce qui était arrivé à notre kiosque et elles m'ont répondu d'aller en discuter avec l'organisatrice, chose qu'on n'a pas hésité de faire!

Apparemment, l'organisatrice ne nous trouvait pas assez professionnels à ses yeux. Si l'on se fit à ses dires, ce que nous faisions n'était pas assez bien et ne valait pas le prix de vente que nous avions fixé. Je me demande ce qui est plus aberrant entre mes créations — qui sont faites à la main de A à Z, conçut de matériaux bruts — de 2 à 10 $ comparé à une broche à 15 $ fabriqué de sacs Garage et de babioles recyclées provenant de jouets d'enfant. Quand nous avons voulu savoir POURQUOI elle nous avait intégrés malgré que nous ne rencontrions pas la « norme » de professionnalisme, elle esquivait toujours la question. Il était clair pour nous qu'elle a voulu se faire de l'argent sur le dos d'étudiantes. Quelques-unes de ses explications mal chier étaient qu'il était une chose de voir une photo et une autre de voir la création en vrai. Pourtant, nous lui avions montré Kawaii Shop et elle savait pertinemment à quoi s'attendre de nous (y'a qu'à avoir des yeux dans les trous). Lorsque nous avons abordé le sujet de l'inscription de nos produits, elle a insinué que nous avion trafiqué nos photos pour embellir nos créations. Sérieusement, vous voyez du trafiquage dans ces images? Sincèrement, rien ne parait mieux sur image qu'en réalité. Mot pour mot, elle a dit qu'il était « facile d'arranger des photos, moi je pourrais vous montrer un bout de bois en photo et l'arranger pour en faire une merveille ». Pas mal pompeux de sa part, non? Je ne me suis pas privée de lui faire remarquer. Nous avions posé la question sous plusieurs formes et toujours les mêmes réponses bidon. Vers la fin, nous commencions à perdre patience envers elle, alors nous lui avons simplement dit que la moindre des choses aurait été de nous le dire AU MOINS après la première journée d'exposition pour éviter de nous faire perdre du temps. Cette attitude aurait été beaucoup plus honnête de sa part, mais je crois plutôt qu'elle prêche l'escroquerie que les valeurs morales. Je trouve ça dégradant pour l'art, un tel comportement d'une personne censée représenter les artistes du Québec.

Non seulement avions-nous été taxés de trafiqueuse et de dégradantes pour l'exposition, elle a osé remettre en question notre temps de travail. Elle a peut-être mal compris que si nous avions choisi le prix d'étudiants pour le kiosque c'était que JUSTEMENT on avait des études à terminer. On ne peut pas tous passer son temps à voler les autres, il y en a qui ont plus d'intégrité qu'elle dans la vie. Je ne me suis pas donné la peine de lui expliquer la raison de nos prix « dispendieux » puisque de toute manière, cela aurait été un autre terrain d'attaque pour elle, un autre endroit où mieux étaler sa vacherie. Ce qui est certain c'est que ça paraît que ce n'est pas elle qui est étudiante et qui paie pour les dépenses de matériaux, d'électricité et d'investissement en temps pour réaliser ces créations. Elle a feint de se soucier de la manière dont nous allions rentabiliser la perte qu'à causer l'exposition, puis elle à enchaînée en disant qu'elle ne faisait pas ça pour l'argent « du moment qu'elle payait ses factures, le reste elle s'en fichait ». Oui, du moment qu'il y a du monde à escroquer pour ça. J'ai presque envie d'aller marquer mon nom sur sa prochaine facture d'Hydro.

À cause de ses conneries, nous avons perdu 6 mois de notre temps et d'argent à cause de cette expo de merde, et elle s'est mise à dire qu'elle avait perdu 1 an. Non, désolé, mais c'est faux. Elle s'est fait de l'argent sur notre dos, elle n'a rien perdu, ni elle et ni les autres organisateurs. Personne ne pourra rembourser la totalité de l'argent investi pour l'exposition et les créations faites pour cet événement. Il y a toujours moyen de se débrouiller pour vendre ce qu'on a fait, seulement c'est très amer comme pilule de voir que nos efforts ont été vains.

Après avoir pris cette douche froide, je peux vous annoncer que pour les semaines suivantes, je ne serai pas en mesure de créer quoi que ce soit tant et aussi longtemps que je n'aurai pas passé l'éponge (ce qui risque de prendre du temps).

Bref, pour ceux et celles qui habitent le Québec, je ne vous encourage pas à vous inscrire pour cette exposition d'escroquerie. Allez vers d'autres expositions! Prenez notre expérience comme mise en garde et soyez vigilant lorsque vous vous inscrirez à une exposition.


Commentaires


Écrire un commentaire






Aucun code HTML accepté dans les commentaires.
Les liens seront transformés automatiquement!

Liste de smileys